ventjes2

Biscuits marque privée

Willems Biscuits a complété la gamme de spéculos avec d’autres biscuits. L’activité principale de Biscuiterie Willems est la production sous marque privée. Ceci signifie que les emballages sont personnalisés à la marque du client. Nos produits sont ainsi distribués à travers le monde sous des marques différentes. Nous offrons des biscuits d’une qualité irreprochable tout en conservant un délicieux goût artisanal.

 Histoire

En 1950 les deux frères Clement et Félix Willems décidèrent de commencer une fabrique de spéculoos à Ertvelde, la dernière dans une longue rangée de fabriques de speculoos dans le Meetjesland. Ils n’étaient pas boulangers eux-mêmes, mais l’intérêt pour la nouvelle technologie et l’entreprise moderne étaient le mobile pour faire ce pas. La production débutait en 1951 sous le nom ‘Camelia’. Les dix années du début étaient difficile. Les autres fabriques de speculoos étaient en pleine expansion et essayaient de vendre le plus possible. L’exportation se limitait au Nord de la France. De nouvelles recettes étaient dévéloppées: ‘extra-fin’, ‘délicieux’ et ‘speculoos aux oeufs’. Au début des années ’60, la demande pour emballages cellophanes au lieu de boîtes en fer blanc s’imposait ce qui demandait des investissements applémentaires. De hausses de prix étaient difficiles car les spéculoos étaient dans le panier de l’index.

Entre ’64 et ’68 s’installait une certaine stabilisation dans le speculoos. Pendant ce temps l’entreprise produisait 800.000 kilos de speculoos par an et on était à la recherché de nouveaux produits. A partir de ’69 on produisait des cracquelins, un biscuit à pâte feuilletée garni de glace sucrée. Ce développement donnait un coup de pouce à l’entreprise et à partir des années ’80 les cracquelins était le produit le plus important. Le nom de l’entreprise changeait en ‘Biscuiterie Willems’.

En 1990 les fils perspectifs Chris et Marc reprenaient l’entreprise et investissaient dans la modernization des lignes. En 1998 il y avait un accord de cooperation avec Poppies et la production des cracquelins déménageait vers la Flandre Occidentale tandis que la Biscuiterie Willems continuait à produire des speculoos. Par la demande croissante, l’agrandissement s’imposait et on décidait de bâtir une nouvelle fabrique à Eeklo, le berceau des entreprises de speculoos dans le Meetjesland. Ici aussi on continue d’investir dans la modernisation du parc de machines et la capacité de production continue d’augmenter une nouvelle augmentation s’impose et en juin 2009 on construit derrière la fabrique un nouveau magasin. Biscuiterie Willems est toujours en pleine expansion et maintenant la production annuelle est de 10000 tonnes.

 

L’histoire du ‘recuisseur’ d’Eeklo

Eeklo, petite ville entre Gand et Bruges est une véritable ville de boulangers. D’après la légende du Moyen-Age il y avait un Boulanger à Eeklo qui recuisait les têtes. Les personnes qui n’étaient pas satisfaits de leur tête, pouvaient la faire recuire à leur gré.

beeld-herbakker bigTu prenais place et tu attendais ton tour. Un serviteur arrivait, te tranchait la tête et la remplaçait par un chou vert. Ce chou te tenait en vie tandis que la tête était recuite. On repétrissait la tête et la cuisait au four. Aussitôt cuite on remettait la tête a sa place et tu pouvais rentrer. Mais si le four avait été trop chaud la cuisson pouvait être ratée. Alors tu étais une ‘soupe au lait’.

schilderij-herbakker bigSi ta tête avait mijoté trop longtemps tu étais un rusé et si la cuisson avait été trop longue tu étais un toque. Si toute la cuisson était fautive tu étais pour toujours un ‘mal-foutu’ au de la camelote.

Donc, tenez tête et profitez de ce que les boulangers d’Eeklo peuvent vous offrir: le meilleur speculoos, basé sur une longue tradition artisanale.

 

 

FaLang translation system by Faboba

Design Doppia Vu